Maison de coiffure à Paris

Ma vie en salon par Christophe Nicolas Biot

Propulsé sur scène à 17 ans par la direction artistique de Wella dont il deviendra plus l’ambassadeur artistique international, Christophe-Nicolas Biot est un showman unique. Il est aussi un entrepreneur visionnaire qui a créé trois maisons de coiffure, deux à Paris et l’autre à Mulhouse, sans oublier le Bar à Chignons minute, mais aussi l’enseigne Le Bar des Coloristes, sa ligne de produits Bio by Biot, un salon L’Atelier BioT dédié à la coloration végétale et à la détoxication capillaire. Avant l’ouverture de sa troisième maison de coiffure en juin au Village Royal, Paris VIIIe, il nous a confié quelques anecdotes émouvantes et surprenantes de sa vie en salon.

La cliente voyageuse

« En 2003, je dirigeais la luxueuse maison Claude Maxime à Paris. J’étais en train de coiffer une riche cliente, domiciliée à l’hôtel George V à proximité des Champs-Élysées. Elle n’arrêtait pas de bouger, ce qui rendait son coiffage compliqué. Je lui ai donc demandé gentiment, puis plus sèchement, d’arrêter de téléphoner et de se tenir tranquille. À la fin de la prestation, la cliente ravie de sa coiffure me demande si je suis disponible le mois suivant et si je peux me déplacer. Comprenant qu’elle souhaite être coiffée à l’hôtel George V, je lui confirme ma disponibilité. Trois semaines plus tard, elle m’appelle pour un brushing en me précisant que mon billet d’avion va m’être adressé. En fait, elle m’a fait venir à New York pour son brushing et je l’ai suivie par la suite dans tous ses déplacements dans le monde entier, tantôt pour un simple brushing, parfois pour une coupe et une couleur ! »

Le mot doux de Mélodie Gardot

« J’ai la chance de coiffer la volumineuse chevelure de la chanteuse de jazz Mélodie Gardot. Un jour, je lui refais sa couleur. Elle sort du salon très contente et, deux jours plus tard, je reçois chez moi le message suivant : « Coucou Sweety, je me lève ce matin avec une lumière dans mes cheveux. Je ne sais pas ce qui t’a pris de venir sur terre, ni de quelle planète tu viens, mais je remercie le Seigneur que tu aies décidé de passer un peu de temps sur cette terre. » J’étais si heureux d’une si délicate attention. Je conserve précieusement ce message qui m’a profondément touché. »

 

Christophe Nicolas Biot : artiste

Le selfie du cœur

« J’ai la chance, depuis 2014, d’être le directeur artistique du groupe SoGlam Wella Italie. En octobre dernier, je donnais un show en Italie. Exténué comme toujours à la fin d’un show, je me réfugie dans ma loge pour me reposer. Ma traductrice vient me voir pour me demander de recevoir un coiffeur membre du groupe depuis cinq ans qui insiste pour me rencontrer « avant de partir » dit-il. J’accepte et me retrouve face à un homme gravement malade qui, se sachant condamné, m’explique qu’il déborde d’admiration pour moi car j’ai entretenu et développé sa passion pour la coiffure. Nous nous sommes embrassés, pris en photo. C’était un moment très intense et émouvant qui m’a rappelé qu’il faut se rendre disponible et ne jamais négliger tous ceux qui suivent notre travail et viennent nous voir sur scène. « Vous m’avez donné tellement de bonheur », m’a-t-il dit avant de partir. J’en pleurais d’émotion. Aujourd’hui, je pense souvent à lui qui est mort peu de temps après notre rencontre. »

Pour prendre rendez-vous et vous aussi faire partie des souvenirs de La Maison de coiffure :

Christophe Nicolas Biot Paris 6

Christophe Nicolas Biot Paris 8

Christophe Nicolas Biot Mulhouse

L’Atelier BioT Paris 2

Mentions Légales

%d blogueurs aiment cette page :