Tout savoir sur les cheveux

Les cheveux sont des poils qui ont la particularité de recouvrir et protéger la tête et le cuir chevelu. Dans presque toutes les civilisations les cheveux ont une importance particulière. Souvent élément de séduction, qu’ils soient courts ou longs, les cheveux sont aussi symbole de force et de pouvoir. Bien connaitre ses cheveux permet de mieux en prendre soin.

La composition des cheveux

Le cheveu est essentiellement composé d’une protéine (à 97%), la kératine, responsable de sa grande solidité. Mais il contient aussi de l’eau, des acides gras, de la mélanine, du zinc, des vitamines et du fer.

Le cheveu lui-même se compose d’une racine et d’une tige :

– La tige pilaire est la partie visible du cheveu et est constituée de trois couches : la moelle, entourée du cortex, lui-même enveloppé par la cuticule.

  • La cuticule : très protectrice, cette couche du cheveu donne éclat et douceur grâce aux plaques cornées en formes d’écailles qui se recouvrent partiellement les unes les autres.
  • Le cortex : gorgée de mélanine, cette partie détermine la couleur du cheveu ainsi que ses principales caractéristiques (solidité, élasticité…).
  • La moelle : c’est la partie la plus interne de la tige pilaire. Constituée d’un certain nombre de protéines, elle ne joue pourtant aucun rôle particulier.

– La racine du cheveu, située sous le crâne et donc invisible, est enfouie dans le follicule pileux, lieu de production du poil. En bénéficiant des apports des vaisseaux sanguins situés à proximité, la racine est stimulée et permet ainsi la pousse du cheveu.  Au-dessus se trouve la glande sébacée, sécrétrice de sébum pour la lubrification du cheveu. La forme du follicule est une caractéristique génétique qui influence la répartition des différentes couches de kératine dans le cheveu mais aussi le type de cheveu.

Les cycles du cheveu

Les cheveux naissent, vivent et meurent le temps du cycle pilaire. Chaque cheveu a son propre cycle qui dure entre 3 à 6 ans.

Le cycle pilaire se présente en trois étapes :

  • La phase anagène : c’est la phase de croissance qui dure entre 3 et 6 ans. 85 % des cheveux sont en phase de pousse. La vitesse de pousse est de 0,9 à 1,3 cm par mois.
  • La phase catagène : c’est la phase de repos qui dure environ 3 semaines et concerne 1 % des cheveux. Elle correspond à la mise au repos du follicule : la division cellulaire s’arrête, le follicule se raccourcit et diminue de volume.
  • La phase télogène : c’est la phase de chute qui dure environ 3 mois et concerne 14 % des cheveux. Puis le cycle reprend, un nouveau cheveu est produit par le follicule.

La chute de cheveux est un phénomène naturel et une personne perd en moyenne entre 45 et 60 cheveux par jour, voir une centaine au changement de saison.

La couleur des cheveux

La couleur des cheveux est régie par les mélanocytes qui synthétisent la mélanine. Il en existe différentes couleurs – jaune, rouge, brun et noir – qui par combinaison, produisent la couleur du cheveu.

Dans le cas de la canitie (cheveux blancs), les mélanocytes ne fonctionnent plus. Cette disparition est programmée par une horloge biologique propre à chacun d’entre nous. Mais les réactions oxydatives, responsables du vieillissement des cellules,  jouent également un rôle.

À savoir :

Les personnes brunes ou rousses ont moins de cheveux que les personnes blondes.

Ainsi, une chevelure brune compte environ 100 000 cheveux alors qu’une chevelure blonde en compte environ 150 000.

Une personne aux cheveux roux, quant à elle, en compte en moyenne 90 000.

Les principaux problèmes

  • Pointes fourchues : la couche externe du cheveu est fortement exposée aux agressions extérieures. Du coup, la quantité de kératine diminue à l’extrémité du cheveu.
  • Cheveux gras : aspect luisant qui traduit un dérèglement du fonctionnement des glandes sébacées situées au niveau du follicule. Le sébum est produit en excès.
  • Cheveux secs ou cassants :  ils ont vieilli trop rapidement et la kératine a perdu ses propriétés élastiques.
  • Pellicules : ce sont des amas de cellules mortes qui tombent du cuir chevelu. Cela est du à une accélération du renouvellement des cellules de l’épiderme du cuir chevelu.

Prendre soin de ses cheveux

Traitements médicaux, dérèglements hormonaux, fatigue, alimentation déséquilibrée, soleil ou stress sont autant de facteurs qui peuvent influer sur la santé de nos cheveux.

Adopter une alimentation saine et équilibrée évite les carences et apporte des nutriments importants pour la beauté de notre chevelure comme le zinc, le magnésium ou le calcium. Consommer des aliments riches en vitamines B6 (saumon, banane ou pomme de terre) peut prévenir ou aider à traiter les cheveux gras par exemple.

En effet, ce que l’on mange affecte notre chevelure et les carences nutritionnelles peuvent avoir des répercussions sur la santé des cheveux.

Le conseil de Christophe Nicolas Biot 

« Quand on a une alimentation bien équilibrée, notamment en prenant un jus d’herbe tous les matins et une bonne hygiène de vie au quotidien, cela se répercute forcément sur le métabolisme et se voit sur la chevelure. »

La chute de cheveux

Les causes de la chute de cheveux peuvent être aussi bien externes qu’internes.

Environ un tiers des hommes caucasiens présentent une calvitie à l’âge de 30 ans, la moitié vers l’âge de 50 ans et environ 80 % à partir de 70 ans. Cependant, le phénomène peut commencer dès la fin de l’adolescence.

Les femmes sont moins nombreuses à souffrir de calvitie. À l’âge de 30 ans, elle touche de 15 à 20% les femmes et 30 à 40% au moment de la ménopause.

Mentions Légales

%d blogueurs aiment cette page :